Un bilan et des perspectives.

Le mandat qui s’achève a été à la fois triste et captivant. Une mandature qui a été marquée par la disparition, aussi brutale qu’injuste, d’Anne Grommerch emportée par la maladie. Malgré cet événement tragique, l’équipe municipale, que j’ai eu l’honneur de conduire, s’est totalement investie dans la gestion municipale et le développement de nombreux projets dans tous les domaines de compétences qui nous sont réservés. Améliorer votre cadre de vie, optimiser les services qui vous sont dus et investir dans les infrastructures nécessaires à votre confort ont guidé notre action pour que Thionville atteigne enfin son rang de ville-centre de Lorraine Nord. Les réalisations ont été nombreuses et les investissements considérables. Les résultats obtenus l’ont été grâce au redressement spectaculaire des finances de la Ville rendu possible par la réduction drastique de ses frais de fonctionnement (- 3,8 millions d’euros), l’obtention de recettes nouvelles et votre contribution.


Bilan 2014 – 2020
(conception graphique : com Vous Voudrez)

A l’aube de cette prochaine mandature, tous les voyants sont au vert. La dette est à nouveau maîtrisée, la capacité d’autofinancement retrouvée et les nouveaux investissements pourront être dotés de plus de 100 millions d’euros d’ici à 2026. Parmi les 136 propositions que vous nous avions faites en 2014, 85 % d’entre elles ont été suivies d’effet. Une nouvelle école maternelle Poincaré, un périscolaire flambant neuf à Elange, un urbanisme qui permet de gagner des habitants, une 4ème fleur en reconnaissance de nos préoccupations environnementales, une collecte des déchets par containers en centre-ville, une maison de l’emploi pour accompagner les demandeurs, de nombreuses réalisations et réhabilitations d’équipements sportifs, un plan de prévention de l’obésité, une police municipale mieux équipée et armée, le réfection totale du Pont des Alliés, une passerelle mode doux au-dessus de la Moselle… autant de réalisations emblématiques d’une politique volontariste en faveur de toutes et tous. Forts de votre confiance, je suis résolu à continuer dans la voie que nous avons tracée pour poursuivre la transformation de Thionville avec détermination et abnégation. En effet, il reste encore du travail pour réaliser les nombreux projets que je sais indispensables à l’amélioration de votre vie quotidienne, à la préservation de votre environnement et à la prospérité de Thionville.

Je compte sur vous, vous pouvez compter sur moi !

Pierre Cuny

« Nous nous sommes donnés les moyens pour réaliser nos projets »

Héritière en 2014 d’une situation financière particulièrement tendue, avec un encours de dettes de 80 millions d’euros, la Ville était à la limite de la cessation de paiement. Notre priorité a été de redresser cette situation afin de nous permettre d’investir pour faire avancer Thionville. Quatre indicateurs majeurs attestent d’une santé financière retrouvée :

  • La dette a été ramenée de 80 millions d’euros à 65 millions d’euros,
  • Les dépenses de fonctionnement ont baissé de 4 millions d’euros (hors transferts de compétences à l’Agglomération),
  • 14 millions d’euros investis en moyenne chaque année de ce mandat,
  • Un Programme Pluriannuel d’Investissement (PPI) de plus de 100 millions d’euros permettra de financer les projets d’investissement d’ici à 2026.

« Imaginer la ville de demain »

L’urbanisme a été le levier majeur de notre Municipalité pour agir sur la cadre de vie, pour gagner en population et pour dessiner l’architecture du Thionville du 21ème siècle. Ce mandat a été particulièrement fertile en logements nouveaux puisqu’en moyenne annuelle 600 permis de construire ont été délivrés contre moins de 200 avant 2014. Gagner des habitants, c’est garantir l’avenir de la cité et en pérenniser sa prospérité. Pour atteindre notre objectif d’atteindre les 50 000 résidents à l’horizon 2030, nous avons engagé plusieurs grands projets urbanistiques structurants :

  • La Rive Droite avec un ensemble immobilier de 1300 logements, 20 000 m² dédiés aux activités tertiaires et 2000 places de parking supplémentaires du côté de la gare. Une opération d’ores et déjà lancée avec la construction d’un hôtel de 60 chambres, un 1er immeuble de 30 logements, la requalification en centre d’affaires de l’ex-centre Queneau et l’aménagement de la place Simone Veil.
  • La Rive gauche du côté d’Etilam avec 900 logements en perspective, la reconstruction du Nest-Théâtre et l’installation du centre Le Lierre, le tout au cœur d’une trame verte reliée à la Moselle. Sur site, les nouveaux locaux du Tenis Club de Thionville avec ses courts couverts ont vu le jour pour un investissement de 2.4 millions d’euros.
  • Le Couronné verra renaître ses fortifications et trouvera une nouvelle vocation à son exceptionnel Pont-Ecluse à proximité d’un nouveau quartier en entrée de ville. Première réalisation : la mise en valeur de la Porte de Sarrelouis.
  • La poursuite, avec le soutien de l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU), du programme de renouvellement urbanistique de la Côte des Roses qui, in fine, aura mobilisé 100 millions d’euros d’investissement.

Des projets qui ont valu à Thionville d’être retenue, par le magazine économique « Le Revenu » parmi les 6 villes de l’hexagone dans lesquels il est intéressant d’investir.

« L’environnement : le défi du siècle »

Face aux conséquences du réchauffement climatique, le verdissement des zones urbaines est impératif. Le patrimoine végétal de Thionville avec ses parcs et jardins est conséquent et a fait l’objet d’une attention particulière de notre part avec, pour reconnaissance, l’obtention d’une 4ème fleur. Les pesticides ont été abandonnés au profit de la gestion différenciée des espaces, des îlots de fraîcheur et un jardin éphémère créés. Chaque habitant doit pouvoir apercevoir un arbre depuis son logement et trouver un espace vert à proximité immédiate de son domicile. Par ailleurs, « le plan vélo » a été intensifié avec une dotation de 100 000 euros par an et le financement de vélos électriques partagés. Enfin, Thionville a été une des toutes 1ères villes de France à supprimer les plastiques dans ses cantines scolaires.

« Les villages sont l’âme de Thionville »

Ceinture verte autour de Thionville, les villages ont fait l’objet de notre attention pour qu’ils conservent leur charme tout en alliant ruralité et modernité. La sécurité routière à leurs abords a été privilégiée par l’instauration de « zone 30 », la pose de ralentisseurs et de radars pédagogiques aux endroits sensibles. Oeutrange, Beuvange et Elange ont bénéficié de travaux de voirie. L’entretien des espaces naturels et publics a été renforcé pour préserver un environnement de qualité. Enfin, les écoles ne sont pas restées en reste avec notamment l’équipement en tableaux numériques à Oeutrange et un nouveau périscolaire à Elange.

« Le développement économique pour l’emploi »

Cette compétence dévolue à la Communauté d’Agglomération a été amplement accompagnée par Thionville. De nombreuses entreprises ont élu domicile sur les zones industrielles et artisanales notamment à Metzange avec l’implantation emblématique du géant européen de la machine agricole « Kverneland-Kubota ». Maison de l’emploi, salon de l’apprentissage et des jobs d’été autant d’initiatives nouvelles qui ont toutes rencontré l’adhésion du public et des milieux économiques.

« Action Cœur de Ville : une opportunité »

Plus de gratuité pour stationner, un guichet unique pour les démarches des commerçants, une taxe pour les propriétaires de boutiques vides, le recrutement d’un manager de centre-ville et des animations tout au long de l’année. Voilà ce qui a été fait. Aux côtés de 221 autres villes moyennes, Thionville a été retenue pour bénéficier du plan « Action Cœur de Ville » mis en place par le gouvernement et doté d’un fonds de plus de 5 milliards d’euros sur les 5 prochaines années. Les grands axes stratégiques du dossier thionvillois s’articuleront autour du repeuplement du centre-ville, de la définition d’une stratégie de développement commercial, d’une requalification du plateau piétonnier, d’actions sur l’immobilier et de campagnes de promotion de l’image de la ville. La coordination et l’animation des opérations seront assurées par la création d’un « Office du Commerce » pluridisciplinaire.

« Thionville ville numérique »

L’obtention du label 4@ confirme que Thionville a su saisir toutes les opportunités offertes par la révolution numérique. Dématérialisation des démarches administratives, portail-famille pour les relations avec les écoles et le conservatoire de musique, bâtiment Thi’pi dédié aux startups, espace de co-working et de télétravail (S-Hub) … dans tous les domaines, Thionville a innové pour des télé-services accessibles à tous.

« Offrir les conditions optimales de la réussite scolaire »

Améliorer les conditions d’accueil des enfants dans les écoles a été notre priorité. Une nouvelle école maternelle Poincaré, un périscolaire à Elange, des travaux de maintenance et de rénovation dans toutes les groupes scolaires… 5,4 millions d’euros ont été mobilisées lors de ces 6 dernières années et 6 millions d’ores et déjà provisionnés sur la période 2020/2026. Un effort sans précédent marqué par la consultation citoyenne qui a validé le retour à la semaine de 4 jours.

« Une offre culturelle éclectique »

Dotée d’infrastructures culturelles d’importance, Thionville propose, de saison en saison, une offre diversifiée en capacité de répondre à un large public. Théâtre, Adagio, Conservatoire de musique, Puzzle et Nest en sont les fers de lance aux côtés d’un tissu associatif riche. La Municipalité sortante s’est attachée à rendre cette offre culturelle accessible au plus grand nombre. En la matière, point de révolution mais une volonté de continuité avec à la clef une rationalisation des coûts dont la gestion de Puzzle en est emblématique.

« Sport : Thionville Active et Sportive »

C’est un axe majeur du bilan de notre action qui a permis à Thionville d’obtenir le label national « Ville Active & Sportive » frappé de 3 lauriers. Gymnase Paul Dalmar, Tennis couverts du TCT et de Guentrange, vestiaires de Veymerange, de la Plaine et de Guentrange, terrain synthétique pour Guentrange… les investissements nécessaires ont été nombreux. Trail, triathlon et semi-marathon ont notamment propulsé Thionville dans le top 10 des villes actives et sportives du Grand Est. D’ores et déjà lancé, le projet de la reconstruction complète du gymnase municipal et de la salle Jean Burger en un complexe sportif et événementiel viendra conforter le rayonnement de Thionville.

« Du lien social de la petite enfance aux séniors »

Promouvoir et organiser le « bien vivre ensemble » est l’une des missions fondamentales de la collectivité portée à Thionville par son CCAS. Places en crèches (aujourd’hui transférées à la Communauté d’Agglomération), accompagnement des séniors, mission pour l’intégration des handicapés, soutien aux populations les plus fragiles… les efforts de la Municipalité sortante ont mis l’accent sur tous ces sujets avec des initiatives nouvelles comme les 4 éditions du « Salon des Bouts d’Choux » dédié aux enfants de 0 à 3 ans et à leurs parents et celles consacrées aux bien-être des Séniors.

« La santé : un impératif d’utilité publique »

Thionville avec ses nombreuses structures de santé publiques et privées propose son offre de soins bien au-delà des limites de son territoire. Une nouvelle maternité à Bel Air, un hôpital psychiatrique privé rue des Pyramides, le transfert acté de la clinique Ambroise Paré vers la zone de Meilbourg… autant d’investissements importants réalisés ou prévus, avec l’appui de la mairie, ces 3 dernières années. En matière de prévention, la lutte contre l’obésité infantile a été privilégiée avec la mise en œuvre inédite d’un ambitieux Plan de Prévention de l’Obésité Infantile de Thionville (POIT) dans les écoles pour endiguer ce phénomène qui touche près de 20 % des moins de 18 ans. D’autre part, tous les élèves de 3ème ont été formés aux gestes qui sauvent.

« Plus de sécurité pour plus de liberté »

La Police Municipale, aujourd’hui armée et mieux équipée, a vu ses effectifs (mutualisés avec ceux de Terville) augmenter comme ses plages horaires de présence sur le terrain jusque tard le soir. Par ailleurs, le renforcement de la vidéoprotection a été finalisé avec la mise en service d’un Centre de Supervision Urbain (CSU) où arrivent les images des 117 caméras installées en ville. De 7 heures à 23 heures, des agents de la police municipale sont présents devant les écrans du CSU pour, le cas échéant, alerter les patrouilles de terrain et les diriger.

« L’événementiel pour dynamiser le centre-ville »

Chaque année, la Ville organise ou co-organise près de 200 événements avec pour certains des retombées économiques conséquentes notamment pour le commerce. Meeting de montgolfières, Rive et Cœur de Ville en fête, Grande Parade de Noël, Fête de la Musique, concerts gratuits en plein air et Feu d’artifice sont les rendez-vous récurrents d’une ville qui bouge et rayonne.

« Préserver et valoriser le passé »

Thionville est riche de son histoire dont elle a hérité d’un patrimoine architectural qui a traversé les siècles. Hôtel de Ville, Autel de la Patrie, Tour aux Puces, Eglise Saint-Maximin, Fortifications Vauban, Fort de Guentrange, Beffroi, Pont Ecluse ou encore La Poste témoignent de ce passé prestigieux qu’il nous appartient de préserver. C’est ce que nous avons fait à l’instar de la mise en lumière de la Porte de Sarrelouis, de Saint-Maximin et des Bastions sur la Moselle. La renaissance par la mise en valeur des fortifications du Couronné sera le chantier prioritaire du prochain mandat.


Téléchargez le bilan 2014 -2020 (PDF)